128 pages
ISBN: 978-987-42-1017-3
Prix: 9 €
Date de publication : 16-06-2016
1er tirage

 

 

 

 

BITNUS parcourt les voies de l’amour et du sexe à l’ère du numérique. Elle expose sa sexualité la plus primitive et ses frustrations amoureuses, qui naissent de ses expériences entre le Faune – mâle généreux, en érection, toujours prêt – et cet homme qui apparaît quand il y a internet et qui est connecté à un réseau social, amour délavé, de publicité, soigné et confortable mais lointain et au fond étrange, interrompu par un écran.

Poétique de l’hystérie dans laquelle les histoires incarnent des versions opposées de l’amour. Fragments d’un discours amoureux qui s’éclipse entre le mot et la pulsion, au travers d’une écriture précise et aiguisée, doté d’une forme d’aphorisme et d’un corps de poésie. Regard cru d’une femme qui pressent ses trois conditions : la sainte, la putain, la mère.

La mythologie accompagne l’imaginaire sexuel et sentimental de l’auteure, qui construit en écrivant un registre de rencontres manquées à l’ère de la communication. Baiser pour fuir la solitude, aimer pour se retrouver plus seule qu’avant. Des battements partout, des mots, du corps, du cœur et de l’utérus, qui s’allume comme une connexion numérique, pour s’éteindre de la même façon. Comme le bit, l’unité d’information minimale, la femme semble se diviser en un système binaire dissocié : corps et âme, où la technologie de l’amour expérimente de nouvelles formes, qui se cristallisent en un érotisme perturbateur.

« Je maintiens deux stratégies en matière d’amour : aimer trop, ou fuir. Je les déploie toutes les deux contre moi », écrit l’auteure.

Bitnus se présente comme une poétique érotique faite d’expériences, de mots, de réflexions d’une écrivaine, où derrière chaque affirmation, catégorique et définitive, se devine une inquiétante question.